les Docks de SAINT OUEN

La rue Ardoin et les Docks de SAINT OUEN.
Jacques Joseph Ardoin, fondateur de la banque Ardoin-Hubbard, achète en 1826-1827 plus de 91 hectares en bord de Seine à Saint Ouen, soit presque 1/5e de la surface de la commune. Gérant de la Compagnie des Port et Gare de Saint Ouen, il y fait construire une gare d’eau, un bassin de 300m de long en direction de Paris et aménage une zone d’activités de 25 000 m2.

En 1832, un premier entrepôt (magasin sous douane) s’ouvre et entraîne la construction des premières halles. Vingt ans plus tard, s’ouvre la ligne de la Petite Ceinture à Paris qui relie les grandes gares de marchandises entre elles. Les fondateurs des Docks se voient concéder une ligne ferroviaire reliant le canal (donc la Seine) à la ligne ferroviaire. En 1864, la superficie de la gare d’eau est doublée, de nouveaux ponts sont construits et l’éclairage au gaz installé. C’est désormais un pôle métallurgique puissant.
Avec l’aménagement d’un hippodrome en 1878, le site devient aussi un lieu de loisirs pour les Parisiens et les Audoniens jusqu’à la fin de la Grande Guerre.

Les Docks du XXe siècle voient l’installation de nombreuses usines (Wonder, Alsthom, Citroën, Martini…) jusqu’au milieu des années 1960 où la désindustrialisation prend le pas. Restructurations, démolitions et tertiarisations se succèdent alors.

Depuis 2003 les Docks se transforment en un écoquartier de grande envergure, tourné vers la Seine, donc un cadre attrayant pour notre Compagnie. Nous nous y installons en février 2015.